Perquisitions contre une association musulmane à Grande-Synthe : trois personnes placées en garde à vue dans le cadre d'une opération antiterroriste

Près de 200 policiers étaient mobilisés pour cette opération dans cette ville du Nord.

L\'association musulmane Centre Zahra France à Grande-Synthe (Nord) est visée par une perquisition, le 2 octobre 2018.
L'association musulmane Centre Zahra France à Grande-Synthe (Nord) est visée par une perquisition, le 2 octobre 2018. (GOOGLE STREET VIEW)

Trois personnes ont été placées en garde à vue pour détention illégale d'armes, mardi 2 octobre à Grande-Synthe (Nord) dans le cadre de 12 perquisitions menées par 200 policiers contre l'association musulmane Centre Zahra France, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, dans un communiqué. "Depuis 6 heures ce matin, 12 visites domiciliaires sont menées par des effectifs de la police nationale dans la commune de Grande-Synthe", expliquait précédemment la préfecture dans un communiqué.

L'association est soupçonnée de liens avec des organisations terroristes, sans plus de précisions. "Cette opération s’inscrit dans le cadre de la prévention du terrorisme, les activités de l’association Centre Zahra France étant particulièrement suivies en raison du soutien marqué par ses dirigeants à plusieurs organisations terroristes et en faveur de mouvements prônant des idées contraires aux valeurs de la République", précisent encore les autorités.

Les avoirs de l'association religieuse gelés 

Les fonds de l'association "Centre Zahra France" ont également été gelés pour une durée de six mois, selon le Journal Officiel publié mardi. "Compte tenu des éléments recueillis par les services de renseignement, le préfet du Nord engage par ailleurs une procédure de fermeture de la salle de prière du centre Zahra France", assure, par ailleurs, le ministre de l'Intérieur. 

Le centre Zahra France est une association musulmane chiite fondée en 2005, rapporte France 3 Hauts-de-France. Celle-ci affirme avoir pour objectif de faire "connaître le message de l'islam". Comme le précise France 3,  en 2009, les activités de Zahra France avaient éveillé l'attention à cause de déclarations "antisionistes" très virulentes effectuées en son sein.