Terrorisme : Djamel Beghal, le cas qui embarrasse la France

Djamel Beghal, jihadiste soupçonné d'être le mentor de plusieurs terroristes, sortira de prison d'ici le mois d'août. La France souhaite son extradition vers l'Algérie, mais celle-ci peut refuser. Il faudra alors envisager une assignation à résidence particulière.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le jihadiste Djamel Beghal sera-t-il transféré vers l'Algérie à sa sortie de prison ? Son pays d'origine peut s'y opposer, le gouvernement français doit envisager une solution de repli. L'homme a été condamné en 2005 pour un projet d'attentat contre l'ambassade des États-Unis à Paris et en 2013 pour un projet d'évasion de l'un des auteurs de l'attentat de 1995. Djamel Beghal est également connu pour être le mentor d'autres jihadistes, l'un des frères Kouachi ou encore Amedy Coulibaly.

Quelles conditions d'assignation ?

S'il est assigné à résidence, le jihadiste pourrait avoir l'obligation de pointer à la gendarmerie une fois par jour, de porter un bracelet électronique et l'interdiction de contacter certaines personnes en fournissant également ses numéros de téléphone et les identifiants de ses communications. Ces mesures ne rassurent pas les associations de victimes du terrorisme. Djamel Beghal devrait sortir de prison avant le 5 août prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le juhadiste Djamel Beghal.
Le juhadiste Djamel Beghal. (FRANCE 2)