Paris : un attentat à la bombe déjoué de justesse

Un nouveau projet d'attentat a été déjoué in extremis en France. Dans un immeuble d'habitations, à Paris, dans le 16e arrondissement, des bonbonnes de gaz étaient prêtes à exploser, samedi 30 septembre. Cinq suspects, dont un fiché S, ont été interpellés.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est dans cet immeuble tranquille du 16e arrondissement de Paris que les quatre bonbonnes de gaz étaient disposées. Dans la nuit de vendredi 29 à samedi 30 septembre, à 4h30, ici, dans le hall d'entrée, cet habitant du rez-de-chaussée les découvre et donne l'alerte. Dans l'immeuble, c'est la stupeur. "C'est la porte à côté de chez moi, je suis juste au-dessus. Ҫa aurait pu péter cinq minutes avant, si j'allumais une cigarette", s'exclame un habitant.

Plusieurs vaines tentatives de déclenchement du dispositif explosif

Les enquêteurs ont saisi des engins explosifs parfaitement mis au point : quatre bonbonnes de gaz aspergées d'essence et reliées par un téléphone comme dispositif de mise à feu. Plusieurs tentatives de déclenchement auraient été commandées à distance à l'aide d'un autre téléphone, sans succès. L'analyse des engins a très vite parlé. Une empreinte relevée sur une bonbonne a conduit à un homme fiché S, connu pour ses fréquentations du milieu jihadiste. Il a été interpellé ainsi que quatre personnes de son entourage dans plusieurs villes de l'Essonne. Le domicile du principal suspect a été perquisitionné, dans la zone pavillonnaire de Brétigny-sur-Orge (Essonne).

Le JT
Les autres sujets du JT
Quatre bonbonnes de gaz ont été découvertes dans le hall et à l\'extérieur d\'un immeuble du 16e arrondissement de Paris, dans la nuit du 29 au 30 septembre 2017.
Quatre bonbonnes de gaz ont été découvertes dans le hall et à l'extérieur d'un immeuble du 16e arrondissement de Paris, dans la nuit du 29 au 30 septembre 2017. (GOOGLE STREET VIEW)