Montpellier : "L'attentat était imminent"

En direct depuis le siège de l'anti-terrorisme à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Hakim Abdelkhalek revient sur les faits.

FRANCE 2

Plusieurs individus ont été interpellés ce vendredi 10 février au matin dans l'Hérault et dans les Ardennes, suspectés de vouloir commettre un attentat terroriste en France. "Pour l'instant, ces personnes sont encore en garde à vue à Montpellier, mais elles pourraient être rapidement transférées ici, à la sous-direction de l'anti-terrorisme", explique Hakim Abdelkhalek, depuis Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Quelle cible ? Quel timing ?

"Les enquêteurs privilégient un attentat dans une boîte de nuit, dans une discothèque, dans la région de Montpellier. Les terroristes auraient pu s'inspirer du scénario qui s'est déroulé le 31 décembre à Istanbul, en Turquie", explique le journaliste de France 2. Et d'ajouter : "La deuxième question est celle du timing. L'attentat était imminent et en réalité ce groupe était sous surveillance depuis plusieurs jours. Les policiers ont décidé d'intervenir parce que les personnes avaient acheté tous les éléments qui permettaient de constituer un engin explosif."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de police devant le Carrousel du Louvre, le 3 février 2017, à Paris. 
Les forces de police devant le Carrousel du Louvre, le 3 février 2017, à Paris.  (JULIEN MATTIA / AFP)