Justice : la filière jihadiste de Lunel devant le tribunal

Le procès de la filière jihadiste de Lunel (Hérault), l'une des premières en France, s'ouvre ce jeudi 5 avril à Paris. Elle avait été démantelée peu après les attentats de Charlie Hebdo. Pour en parler, la journaliste Nathalie Perez, en duplex depuis le palais de justice de Paris.

Voir la vidéo
France 3

Cinq prévenus soupçonnés d'avoir fait partie de la filière jihadiste de Lunel (Hérault) doivent comparaître ce jeudi 5 avril dans l'après-midi. "Cinq hommes comparaissent cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris. Tous ont un point commun : ils sont tous originaires de Lunel, une ville près de Montpellier", indique la journaliste Nathalie Perez, depuis le palais de justice de Paris. "Entre 2013 et 2014, une vingtaine de jeunes de Lunel a rejoint la Syrie pour faire le jihad. Nombreux sont morts là bas ; d'autres sont toujours sous le coup d'un mandat d'arrêt", ajoute-t-elle.

Une petite ville tranquille devenue le symbole de l'islam radical

"Sur les cinq qui sont jugés cet après-midi, un seul revient de Syrie ; les quatre autres n'ont jamais quitté Lunel. Ils sont notamment accusés d'avoir joué un rôle de recruteurs pour le jihad, mais aussi d'apologie et de financement du terrorisme. Ce procès permettra peut-être de comprendre pourquoi cette petite ville tranquille du sud de la France est devenue le symbole de l'islam radical, et pourquoi autant de jeunes originaires d'une même ville, et en même temps, ont cédé aux sirènes du jihad islamique", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
La salle d\'audience du palais de justice de Paris, en octobre 2017, avant l\'ouverture du procès d\'Abdelkader Merah, le frère du tueur de Toulouse et de Montauban en 2012.
La salle d'audience du palais de justice de Paris, en octobre 2017, avant l'ouverture du procès d'Abdelkader Merah, le frère du tueur de Toulouse et de Montauban en 2012. (ERIC FEFERBERG / AFP)