INFO FRANCE 2. Huit jihadistes présumés partis de France, dont une figure des filières du Sud-Ouest, arrêtés en Syrie

Thomas Barnouin, membre d'une nébuleuse jihadiste dans laquelle ont gravité Mohamed Merah ou Fabien Clain, fait partie de ce groupe intercepté par les forces kurdes. 

Des combattants kurdes du YPG (unités de protection du peuple kurde), le 16 juin 2017 à Raqqa (Syrie). 
Des combattants kurdes du YPG (unités de protection du peuple kurde), le 16 juin 2017 à Raqqa (Syrie).  (GORAN TOMASEVIC / X90012 / REUTERS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Huit jihadistes présumés, partis de France et tous en fuite dans la vallée de l'Euphrate, ont été interceptés ensemble par les forces kurdes en Syrie, a appris France 2 de source policière, mercredi 27 décembre.

L'Albigeois Thomas Barnouin, condamné en 2009 en France à cinq ans de prison, dont un avec sursis, dans l'affaire de la filière dite d'Artigat (un village de l'Ariège), fait partie de ce groupe arrêté par les forces kurdes, a précisé cette même source à France 2. Thomas Barnouin a été membre d'une nébuleuse jihadiste dans laquelle ont gravité Mohamed Merah ou Fabien Clain.

Thomas Barnouin avait déjà été intercepté par l'armée syrienne en 2006, avec une autre figure du jihadisme français, Sabri Essid, alors qu'ils se rendaient en Irak pour y prendre part au jihad contre les forces de la coalition internationale. Remis aux autorités judiciaires françaises en 2007, ils avaient été jugés et condamnés en 2009, avant de repartir pour la Syrie au printemps 2014, avec des proches.

Depuis 2014, 1 700 Français partis en Syrie et en Irak

Selon le gouvernement français, environ 1 700 Français sont partis rejoindre les zones jihadistes irako-syriennes à partir de 2014. Sur ce total, au moins 278 sont morts et 302 sont revenus en France (244 adultes et 58 mineurs).

Les autres ont été soit capturés par les forces combattant le groupe Etat islamique en Syrie et en Irak, soit tués dans les combats. D'autres ont pu fuir vers les derniers territoires tenus par l'EI ou d'autres foyers jihadistes, notamment en Libye.