Attentat déjoué : le commando s'apprêtait à passer à l'acte

L'arrestation des trois femmes a eu lieu à Boussy-Saint-Antoine dans l'Essonne 

La voiture remplie de bonbonnes de gaz était bien destinée à exploser. Elle avait été abandonnée à quelques mètres de Notre-Dame de Paris. "Le dessein de ce commando était bien de commettre un attentat", a déclaré le procureur Molins, vendredi 9 septembre.

Un changement de comportement il y a un an

Dans la nuit de samedi 3 à dimanche 4 septembre, au moins deux femmes sont à bord : Ornella Gilligman et Inès Madani. Jeudi 8 septembre au soir, elle est repérée avec deux autres femmes : Sarah Hervouët et Amel Sakaou. L'arrestation des trois femmes a lieu dans un quartier tranquille de Boussy-Saint-Antoine (Essonne), à 25km de Paris. Un policier est blessé au couteau, il fait alors usage de son arme et blesse la jeune femme. Dans la nuit, les policiers fouillent l'appartement. Selon certains voisins, son comportement a changé il y a un an, quand elle a commencé à porter le voile.
Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers se trouvent à l\'entrée d\'un immeuble de Boussy-Saint-Antoine (Essonne), où trois femmes suspectées d\'être impliquées dans la tentative d\'attentat à la voiture piégée à Paris étaient cachées, jeudi 8 septembre 2016.
Des policiers se trouvent à l'entrée d'un immeuble de Boussy-Saint-Antoine (Essonne), où trois femmes suspectées d'être impliquées dans la tentative d'attentat à la voiture piégée à Paris étaient cachées, jeudi 8 septembre 2016. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)