Attaque au couteau à Marseille : l'heure du recueillement

Dimanche 1er octobre, deux jeunes femmes ont été sauvagement poignardées en gare de Marseille. L'attaque a été revendiquée par l'État islamique. Les hommages aux victimes, deux cousines de 20 et 21 ans, se multiplient. Émotion très vive ce mardi matin.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une foule silencieuse, unie dans la douleur. À la faculté de médecine de Marseille ce matin, élèves et enseignants ont rendu hommage à Mauranne, 20 ans, assassinée dimanche 1er octobre à Marseille (Bouches-du-Rhône) avec sa cousine Laura. Mauranne était en troisième année de médecine. Tous ici se souviennent d'une étudiante brillante et investie.

Les communes d'origine des victimes rendent hommage

Pour Mauranne, dès hier, lundi 2 octobre, les sirènes ont retenti. À Éguilles (Bouches-du-Rhône), petit village de 8 000 habitants, la population, très choquée, est venue se recueillir. Autour de la famille de la jeune fille, tous sont venus rendre hommage à l'enfant du pays. Mauranne était très proche de sa cousine Laura, élève infirmière qui vivait chez ses parents, à Rilleux-la-Pape, près de Lyon. Devant leur porte, les premières fleurs des voisins, très émus. Le drapeau de la mairie est en berne. Une minute de silence pour les deux victimes aura lieu en fin d'après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran de la page Facebook d\'une des victimes de l\'attaque au couteau à la gare Saint-Charles, à Marseille.
Capture d'écran de la page Facebook d'une des victimes de l'attaque au couteau à la gare Saint-Charles, à Marseille. (FRANCEINFO)