Syrie : 183 personnes tuées samedi, le bilan des violences s'alourdit

Bilan accablant pour les violences de samedi en Syrie. Près de 183 personnes dont 124 civils ont été tuées avec 34 morts au moins dans la localité de Daraya, non loin de Damas. La plupart d'entre elles semblent avoir été tuées par les forces de Bachar al-Assad au cours d'exécutions sommaires.

(Sipa)

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a annoncé dimanche avoir pu identifier les corps de 183 personnes tuées lors des violences de samedi à travers le pays.

Parmi les victimes, au moins 34 auraient été exécutées à Daraya, dont femmes et enfants, à quelques kilomètres au sud-ouest de Damas. Par ailleurs, plus de 320 corps y ont été retrouvés dont la majorité auraient été tués les jours précédents. En cause : une opération meurtrière de l'armée de Bachar al-Assad.

"Purifier Daraya des derniers terroristes"

Lancée il y a cinq jours, cette opération prévoit l'expulsion des rebelles de cette localité de 200.000 habitants. Ainsi, de macabres découvertes ont été faites, notamment dans les maisons, les caves et près d'une mosquée. Pour le régime, Daraya a été "purifiée des derniers terroristes" , comme annoncé à la télévision d'État.

Selon les opposants, la plupart de ces victimes auraient été exécutées sommairement au cours d'une campagne d'exécution, les forces syriennes allant de maison en maison. Des exécutions sommaires qui ne cessent de se multiplier en Syrie depuis quelques semaines faisant du mois d'août le mois le plus meurtrier depuis le début de la révolte en mars 2011. L'OSDH décompte d'ores et déjà 25.000 morts et le Haut Commissariat aux réfugiés
de l'ONU (HCR) parle de 200.000 syriens réfugiés vers les pays voisins.