Surveillance de masse : les victoires d'Edward Snowden

Dans une tribune titrée "Nos victoires" et publiée par Libération, The New York Times, Der Spiegel et El País, Edward Snowden fait son bilan, deux ans après ses révélations sur les activités d'espionnage de citoyens privés par la NSA.

(Réfugié en Russie, Edward Snowden continue à s'exprimer dans des vidéo-conférences © REUTERS | Mark Blinch)

"En privé, il y a eu des moments où j’ai craint que nous n’ayons mis nos confortables existences en danger pour rien – et que le public réagirait avec indifférence ou ferait preuve de cynisme face aux révélations" raconte Edward Snowden dans cette tribune publiée en France par Libération. "Je n’ai jamais été aussi heureux d’avoir eu tort."

Car pour l'ex-consultant de la NSA, deux ans après ses révélations sur l'espionnage de masse de la NSA, le bilan est positif car les rapports de force commencent à changer". Edward Snowden salue ainsi comme une "victoire historique" la promulgation par Barack Obama ce mercredi du Freedom Act qui réforme le programme de surveillance à grande échelle des appels téléphoniques aux Etats-Unis. "Ce n’est que la dernière conséquence en date d’une prise de conscience mondiale".

En France notamment, l'exploitation de "tragédies récentes..."

Mais le lanceur d'alerte, aujourd'hui encore réfugié en Russie, s'inquiète aussi de l'exploitation des "tragédies récentes" par les "chefs des services secrets" en Australie, au Canada et en France "afin d’essayer d’obtenir de nouveaux pouvoirs intrusifs, malgré des preuves éclatantes que ceux-ci n’auraient pas permis d’empêcher ces attaques".

Une tribune publiée alors que le vote de la loi pour renforcer les services de renseignement doit avoir lieu au Sénat mardi prochain 9 juin.