Cet article date de plus de sept ans.

Stérilisations en Inde : 13 victimes, le médecin arrêté

La police indienne a arrêté le chirurgien qui a stérilisé plus de 80 femmes samedi - 13 d'entre elles en sont mortes, des dizaines d'autres sont hospitalisées pour des complications.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une dizaine de femmes sont toujours hospitalisées, pour des complications © REUTERS)

En cinq heures samedi, il a stérilisé pas moins de 83 femmes - un programme tout ce qu'il y a de plus légal : c'est ainsi que l'Inde tente de contenir la croissance de sa population. Chacune de ces femmes était indemnisé 1.400 roupies, près de 20 euros, une semaine de salaire.

Sauf que les hospitalisations ont tourné au drame. Les victimes ont commencé à vomir et à souffrir d'une baisse de la pression sanguine, peu après l'opération. 13 femmes sont finalement mortes, 14 autres sont toujours hospitalisée pour des complications.

Manifestement, le matériel chirurgical utilisé n'était pas stérile. Le médecin et son assistant auraient apparemment utilisé le même matériel pour toutes les femmes... Une enquête a été ouverte, des manifestants ont demandé hier la démission du chef de l'Etat du Chhattisgarh. 

La police a finalement arrêté le chirurgien mercredi soir, pour être interrogé. R.K. Gupta doit être présenté ce jeudi à un tribunal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.