Sommet du G7 : la ville de Bayonne à l'arrêt

À Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), en pleine ouverture du G7, les autorités craignent des manifestations improvisées dans l'après-midi du samedi 24 août 2019. 

FRANCE 3

Dans les rues de Bayonne, impossible de ne pas les voir. Partout, les forces de l'ordre sont là : des gendarmes mobiles, des CRS. On peut aussi voir un canon à eau sur le pont au-dessus du fleuve. À plus de 6 kilomètres du G7, la ville voisine de Biarritz est elle aussi sous haute surveillance samedi 24 août. Et presque déserte. Les passants sont interloqués. "Triste de voir ça, et un peu désolée qu'il y ait une ville morte comme ça alors que tout se passe à Biarritz", témoigne une habitante de la commune. 

Le marché annulé   

Bayonne redoute des actions anti-G7 non déclarées et potentiellement violentes. Le centre-ville est interdit aux rassemblements et plusieurs événements ont été annulés. "Sur le carreau des Halles, à Bayonne, là où je me trouve, normalement, chaque samedi, c'est le marché hebdomadaire avec des dizaines de producteurs de la région rassemblés. Mais aujourd'hui, le marché est annulé à cause du G7. À la place, il n'y a que ces quelques camionnettes des forces de l'ordre, des gendarmes mobiles. Et la plupart des commerces de Bayonne sur ce carreau des Halles se sont barricadés", explique le journaliste Hugo Puffeney, l'envoyé spécial de France Télévisions à Bayonne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (FRED TANNEAU/AFP)