Sommet du G7 : l'appareil judiciaire des Pyrénées-Atlantiques déjà en marche

Avant l'ouverture du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) samedi 24 août, des actions sont déjà programmées pour protester contre ce sommet.

Le G7 débute samedi 24 août, mais à trois jours de l'ouverture, des mobilisations sont déjà prévues à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Au total, quatre mobilisations sont prévues, deux samedi et deux autres dimanche. Selon la préfecture, seul un rassemblement a été déclaré. Pour limiter l'action des anti-G7, les autorités ont prévu un dispositif très important. Dans des préfabriqués, des cellules ont d’ores et déjà été installées pour de potentiels interpellés.

Des renforts en greffiers et juges

La justice se prépare elle aussi à un week-end sous haute tension. Durant le G7, 70 avocats seront d'astreinte, dix fois plus qu'en temps normal. Ils pourront assurer jusqu'à 300 gardes à vue par jour. De son côté, le procureur de la République a demandé le renfort de greffiers et de juges pour que les procès se tiennent normalement. Un dispositif hors norme maintenu pendant deux semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
A l\'approche du sommet du G7, les forces de l\'ordre patrouillent déjà le long de la grande plage, près du centre de congrès de Bellevue, à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 18 août 2019. 
A l'approche du sommet du G7, les forces de l'ordre patrouillent déjà le long de la grande plage, près du centre de congrès de Bellevue, à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 18 août 2019.  (LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP)