Cet article date de plus de quatre ans.

Vladimir Poutine : un scrutin sans suspense

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vladimir Poutine : un scrutin sans suspense
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Cela fait 18 ans que Vladimir Poutine est associé au pouvoir en Russie. Il devrait sans surprise être réélu à la tête du pays à l'issue du vote qui se déroule ce dimanche 18 mars. 

Vladmir Poutine a voulu donner l'exemple : c'est dès 9h30 ce matin qu'il est allé voter à l'Académie des Sciences à Moscou (Russie). Aux journalistes qui lui demandent quel pourcentage de voix il espère recueillir, il répond : "Qu'importe le pourcentage, tant qu'il me permet d'accomplir mon devoir de président". Tous les sondages le donnent largement gagnant, dès le premier tour. Mais Vladimir Poutine tient à ce que sa réélection soit un plébiscite. Pour cela, il faut que les électeurs se déplacent en masse. Et cela semble bien être le cas dans toute la Russie, comme dans ce bureau de vote d'un quartier populaire de la banlieue de Moscou.

"Je suis pour la stabilité"

En fin de matinée déjà, la présidente de la commission électorale annonçait qu'à travers le pays, le nombre de votants dépassait tous les records. De quoi rassurer le Kremlin, qui depuis des mois fait tout pour inciter les Russes à aller aux urnes. À la sortie, la plupart de ceux qui nous avons interrogés nous ont confié avoir voté Poutine : "Pour tout vous dire, moi je suis pour la stabilité, et je n'ai aucune raison de me plaindre", confie une mère de famille. "Ce n'est pas ma faute, c'est lui que j'aime", dit cette chanson traditionnelle entonnée par une artiste de rue devant l'entrée du bureau de vote. Un air que semblent reprendre aujourd'hui une majorité de Russes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.