Guerre en Ukraine : les civils prennent les armes

Publié
Guerre en Ukraine : les civils prennent les armes
franceinfo
Article rédigé par
M. Burgot, S. Guillemot, A. Bezliudnyi, Y. Kadouch - franceinfo
France Télévisions

La ville de Kharkiv fait face à d’intenses bombardements pour la cinquième journée consécutive, lundi 28 février. Les civils s’arment, s’organisent pour participer au combat, pour harceler aussi les troupes russes, comme le racontent les envoyés spéciaux de France Télévisions.  

Les volontaires sont bien décidés à défendre la deuxième ville du pays. Dimanche 27 février, ils ont repoussé les Russes. Beaucoup de tension sur les barrages et sur la route, alarmes et détonations se succèdent. Des axes de circulation sont hérissés de points de contrôle, tenus par la défense civile. Uniforme dépareillé, et équipement rudimentaire, le patron d’une petite entreprise s'est muni de son fusil de chasse, avec lequel il peut, dit-il, "atteindre une cible à 100 mètres".      

Hantise d’être infiltrés par des éléments pro-russes 

À ses côtés, un jeune ingénieur agronome. "Le jour où les Russes ont attaqué, on s’est organisés, et on a monté ces barrages", raconte-t-il. Un agriculteur montre les cocktails molotov artisanaux qu’ils viennent de fabriquer. Tout sera bon pour lutter. Des tranchées profondes sont construites pour empêcher l’avancée des chars russes. Les candidatures des centaines de volontaires sont minutieusement examinées, les autorités militaires ayant la hantise d’être infiltrées par des éléments pro-russes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.