Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : l'intérêt de Vladimir Poutine est "de rester dans la dissuasion nucléaire"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Guerre en Ukraine : l'intérêt de Vladimir Poutine est "de rester dans la dissuasion nucléaire"
Article rédigé par France 3 - F. Beaudonnet
France Télévisions
France 3

Avec le conflit ukrainien, le spectre de la menace nucléaire ressurgit. Sur le plateau du 19/20, le journaliste François Beaudonnet revient sur la décision historique prise dimanche 27 février par l’Union européenne.

Dimanche 27 février, l’Europe a annoncé qu’elle allait pour la première fois de son histoire, financer, acheter et livrer des armes létales à l’Ukraine. "C’est du jamais-vu. Ce soir, l’Europe a changé de dimension. Elle entre dans la cour des grandes puissantes géostratégiques", indique le journaliste François Beaudonnet, sur le plateau du 19/20. "Jusqu’à présent, l’Union européenne était une puissance économique majeure, sans armée et sans politique étrangère. D’ailleurs, Vladimir Poutine se moquait d’elle", poursuit-il. En effet, la semaine dernière, les Européens envoyaient encore à Kiev des tentes et des casques, "demain, ce seront des armes qui peuvent tuer. Un tabou a été brisé".

Faire pression sur les négociations

Les annonces de l’Union européenne sont une réponse à la menace nucléaire de la Russie. Doit-on s’inquiéter ? "Il faut prendre très au sérieux Vladimir Poutine. Il a pour l’instant fait en Ukraine ce qu’il avait menacé de faire. Et, à la fois, il ne faut pas non plus être dupes, Vladimir Poutine est plutôt en mauvaise posture, il n’avait pas prévu une telle mobilisation de l’Occident contre lui", estime le journaliste. Selon lui, "il cherche à faire pression sur les négociations qui débutent. Son intérêt est de rester dans la dissuasion nucléaire dont le principe est de faire peur pour ne jamais s’en servir". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.