Emmanuel Macron en Russie : un voyage diplomatique risqué à 63 jours de la présidentielle

Publié Mis à jour
Emmanuel Macron en Russie : un voyage diplomatique risqué à 63 jours de la présidentielle
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Nény, J.-B. Marteau, A. Bourse, C. Graziani, N. Leydier, N. Murviedro - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron peut-il espérer obtenir une réelle décrispation dans le dossier ukrainien ? Il part lundi 7 février pour le Kremlin, pour un face-à-face qu’il souhaitait avec Vladimir Poutine, avant de rejoindre Kiev, mais également Berlin. Ce voyage résonne diplomatiquement, mais il se tient aussi à 63 jours de la présidentielle.

En pleine crise ukrainienne, c’est une tournée diplomatique qui tombe à un moment charnière pour Emmanuel Macron. Dans la ligne de mire du président français, tenter d’apaiser les tensions avec Vladimir Poutine, et en même temps, ne surtout pas entraver son entrée en campagne. Emmanuel Macron, qui préside en ce moment l’Union européenne, entame lundi 7 février un périple de 48 heures à l’est du continent.

Ses futurs rivaux à la présidentielle l’attendent au tournant

Première étape et pas des moindres : Moscou pour y rencontrer Vladimir Poutine. Désescalade ou statu quo du président russe, Emmanuel Macron en discutera le lendemain à Kiev avec son homologue ukrainien, puis quelques heures plus tard à Berlin avec le chancelier allemand, avant de rentrer à Paris dans la soirée. Une tournée internationale qui lui permet d’habiter aussi la fonction présidentielle le plus longtemps possible. À l’Élysée, ses voyages sont jugés risqués, car ses futurs rivaux à la présidentielle l’attendent déjà au tournant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.