Crise en Ukraine : le conflit fait naître des inquiétudes sur la hausse des tarifs du gaz

Publié Mis à jour
Crise en Ukraine : le conflit fait naître des inquiétudes sur la hausse des tarifs du gaz
Article rédigé par
C.Tixier, P.-L.Monnier, J.Weyl, S.Agrabi Zorkani, F.Decominck, M.Le Rue - France 2
France Télévisions

Le conflit qui oppose la Russie à l'Ukraine pourrait faire flamber les tarifs du gaz. En effet, 40% du gaz consommé en Europe vient de Russie. 

La Russie a entre les mains une arme redoutable : son gaz, la plus grande réserve au monde. Ce stock est indispensable à l'Europe, puisque 46 % de son gaz provient de Russie. Pour de nombreux pays de l'Europe de l'est, c'est plus de 75 %. L'Allemagne s'approvisionne à 55 % en gaz russe, et la France autour de 20 %. Les tensions actuelles ont déjà un effet sur les prix, qui recommencent à flamber. "[Rien qu'] aujourd'hui, le marché a pris une dizaine de pourcents", rapporte Philippe Chalmin, professeur à l'université Paris-Dauphine.

Comment remplacer le gaz russe ?

Pour remplacer le gaz russe, la France pourrait importer plus de gaz de ses autres fournisseurs, la Norvège ou l'Algérie. Leurs capacités de production sont toutefois limitées. Elle pourrait également se tourner vers le gaz liquéfié, importé par bateau. Parmi les principaux producteurs, on retrouve les Etats-Unis, l'Australie et le Qatar, qui a annoncé mardi 22 février qu'il ne pourrait répondre entièrement à la demande. Par ailleurs, l'approvisionnement en gaz liquéfié est plus long et plus coûteux. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.