COP26 : le Kremlin rejette les critiques de Joe Biden et assure prendre le réchauffement climatique au "sérieux"

Mardi, le président américain avait vertement dénoncé l'absence des dirigeants de la Chine et de la Russie à la conférence sur le climat qui se tient à Glasgow.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président russe, Vladimir Poutine, le 30 juin 2021 à Moscou (Russie). (SERGEI SAVOSTYANOV / SPUTNIK / AFP)

Le Kremlin a rejeté mercredi 3 novembre les critiques émises la veille par le président américain Joe Biden sur l'absence de Vladimir Poutine à la COP26 de Glasgow. "Nous ne sommes pas d'accord" avec les critiques de Joe Biden, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Les actions de la Russie contre le réchauffement climatique "sont cohérentes, réfléchies et sérieuses", a-t-il ajouté.

Mardi, Joe Biden avait vertement dénoncé l'absence des dirigeants de la Chine et de la Russie à la conférence sur le climat, lors de laquelle une centaine de pays ont notamment conclu un accord pour contenir les émissions de méthane, l'une des principales sources du réchauffement climatique.

"Sa toundra est en train de brûler, littéralement, sa toundra brûle. Il fait face à des problèmes climatiques très, très sérieux, mais il garde le silence", a notamment lâché le président américain à propos de son homologue russe.

"La toundra brûle vraiment. Mais n'oublions pas que les forêts brûlent aussi en Californie, en Turquie et ailleurs dans le monde", a rétorqué mercredi Dmitri Peskov. "Nous ne minimisons certainement pas l'importance de ce qui se déroule à Glasgow", mais "les actions de la Russie en faveur du climat ne sont pas réglées en fonction de tel ou tel événement", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vladimir Poutine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.