Cet article date de plus d'un an.

Biélorussie : le mouvement de contestation ne faiblit pas

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Biélorussie : le mouvement de contestation ne faiblit pas
FRANCE 2
Article rédigé par
Sonia Boujamaa, S. Raymond - France 2
France Télévisions

Des dizaines de milliers de personnes se sont une nouvelle fois rassemblées, dimanche 30 août, pour réclamer la démission du président Alexandre Loukachenko. Celui-ci a reçu le soutien de Vladimir Poutine, le président russe.

Des dizaines de milliers de manifestants ont parcouru les rues de la capitale biélorusse, Minsk, dimanche 30 août, avec un mot d’ordre : "Va-t-en". Tous réclament le départ du président Alexandre Loukachenko, après sa réélection contestée. Face à eux, des forces anti-émeutes sont présentes massivement. Des véhicules blindés sont déployés et dans la foule, des policiers en civil s’en prennent directement aux manifestants. Une centaine d’entre eux ont été arrêtés et embarqués dans des fourgons.

Anniversaire présidentiel

Ironie du calendrier, ces rassemblements se sont déroulés le jour de l’anniversaire du président Loukachenko, qui a désormais 66 ans, un anniversaire fêté par le président russe Vladimir Poutine, signe que le Kremlin est déterminé à le soutenir. Alexandre Loukachenko a été réélu le dimanche 9 août pour un sixième mandat. Il est en fonction depuis 1994.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vladimir Poutine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.