Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo La Pologne aux avant-postes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 13 min.
La Pologne aux avant-postes

Grandes manœuvres militaires à l’est de l’Europe. Le 12 janvier 2017, 3 500 GI’s américains ont quitté l’Allemagne pour la Pologne, se rapprochant de la frontière avec la Russie. "Avenue de l'Europe" a suivi leur arrivée sur le territoire polonais.

L’attaque de la Russie de Vladimir Poutine en Ukraine, en 2014, obsède les Polonais. Et la Pologne, où le sentiment antirusse a toujours été puissant, en a appelé à l'Otan pour la protéger du grand voisin. Le gouvernement a conclu un accord de protection avec Barack Obama. Le 12 janvier 2017, 3 500 GI’s américains ont quitté l’Allemagne pour la Pologne, se rapprochant de la frontière avec la Russie.

La tension monte

De son côté, Vladimir Poutine aurait décidé d’installer 500 missiles Iskander dans l’enclave de Kaliningrad, à quelques encablures de Varsovie et de Berlin. Un déploiement présenté par la diplomatie russe comme une réponse au projet de "bouclier antimissile" américain en Europe.  

Une partie de la population est chauffée à blanc contre le voisin russe par Jaroslaw Kaczynski, l’actuel président du parti au pouvoir. Tous les 10 du mois, il organise une célébration religieuse à la mémoire de son jumeau, Lech, tué dans le crash d’un avion en Russie. Pour lui, il ne s’agit pas d’un accident mais d’un attentat fomenté par Moscou.

Un reportage d'Hugues Huet et Yvon Bodin diffusé dans "Avenue de l'Europe, le mag" le 15 février 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Russie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.