Cet article date de plus d'un an.

Un Témoin de Jéhovah condamné à six ans de prison en Russie

"Ils veulent montrer qu'ils peuvent casser tous ceux qu'ils ne contrôlent pas", a déclaré son avocat en parlant de la justice russe. Il a annoncé son intention de faire appel. Depuis 2017, le mouvement des Témoins de Jéhovah est interdit en Russie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tribunal de Tomsk (Sibérie, Russie), où a été rendu le jugement ce mardi 5 novembre. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Un membre des Témoins de Jéhovah a été condamné mardi 5 novembre à six ans de prison par un tribunal en Sibérie, ce mouvement religieux étant interdit depuis 2017 en Russie et dans le collimateur des autorités. "Le verdict a été rendu aujourd'hui", a déclaré Olga Chevtsova, porte-parole du tribunal Oktyabrski de la ville de Tomsk, confirmant une information des médias russes. Elle a ajouté que Sergueï Klimov, 49 ans, était accusé d'être "l'organisateur" d'un groupe extrémiste.

L'intéressé était détenu depuis juin 2018 dans cette affaire. Son avocat, Arthur Leontiev, a annoncé son intention de faire appel. "Ils veulent montrer qu'ils peuvent casser tous ceux qu'ils ne contrôlent pas", a-t-il déclaré en commentant le verdict. Sergueï Klimov aura également interdiction, pendant un an après sa peine de prison, de quitter Tomsk, une peine rappelant les traitements réservés en Union soviétique aux prisonniers politiques.

Un mouvement considéré comme "extrémiste"

"On punit une personne qui lit la Bible de la même manière que s'il avait tué quelqu'un. C'est incroyable", a déclaré Iaroslav Sivoulski, porte-parole de l'Association européenne des Témoins de Jéhovah, se disant choqué par la "cruauté" de la peine. Cette condamnation a aussi suscité des réactions de l'opposition russe. "Ils enferment des gens simplement pour leur croyance en Dieu", a déclaré sur Twitter le principal opposant russe, Alexeï Navalny.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a lui défendu un verdict respectueux de la législation en vigueur "sur les sectes" et a ajouté qu'aucun changement à la loi n'était prévu. 

Depuis avril 2017, le mouvement religieux rigoriste des Témoins de Jéhovah est interdit dans le pays car il est considéré comme "extrémiste" par le ministère russe de la Justice. Il compterait 175 000 adeptes en Russie. Plus d'une centaine d'entre eux sont poursuivis en justice dans le pays. En février, Le Monde revenait ainsi sur la condamnation à six ans de prison d'un Témoin de Jéhovah de nationalité danoise vivant en Russie pour "activités dans une organisation extrémiste".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.