Star des réseaux sociaux, StalinGulag, le blogueur russe qui ridiculise le Kremlin, sort de son anonymat

Mis sous pression par les autorités, Alexandre Gorbounov a révélé son identité, dévoilant un jeune homme de 27 ans lourdement handicapé.

Alexandre Gorbunov à Moscou, le 3 mai 2019. 
Alexandre Gorbunov à Moscou, le 3 mai 2019.  (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

Il adore ridiculiser le Kremlin et ses comptes sur les réseaux sociaux sont immensément populaires. Sur Twitter, StalinGulag est suivi par plus d'un million d'internautes qui se délectent de ses commentaires acerbes sur "l'hypocrisie" du système politique russe. Depuis l'ouverture de son compte en 2013, l'identité de celui que l'opposant Alexeï Navalny a qualifié de "plus important commentateur politique de Russie" alimentait des rumeurs. Alexandre Gorbounov est finalement sorti de l'anonymat vendredi 3 mai, révélant être un jeune homme de 27 ans lourdement handicapé.

C'est la pression croissante des autorités, qui ont mené des perquisitions chez ses parents âgés de 80 et 65 ans, qui l'a décidé à révéler son identité. A Moscou, plusieurs de ses proches ont également été intimidés, assure le jeune homme. "Ils peuvent facilement arrêter et mettre en prison n'importe qui. Ils s'en foutent", a-t-il expliqué à l'AFP. Les autorités n'ont cessé, ces dernières années, de renforcer leur pression sur l'internet russe. En mars, Vladimir Poutine a promulgué une loi permettant de bloquer des médias sur internet diffusant des "fake news" et une permettant de bloquer les contenus faisant preuve d'"irrespect" envers les autorités.

"L'homme de l'année 2019" 

Petit bouc finement taillé et manières douces, Alexandre Gorbounov ne ressemble pas à une star des réseaux sociaux : victime d'amyotrophie spinale, une maladie qui affaiblit les muscles, il se déplace en fauteuil roulant et ne peut se servir que de son index droit pour écrire. "Si les autorités ont peur de ce que j'écris, c'est vraiment qu'elles ne valent rien", assène cet avocat de formation devenu un trader autodidacte, une activité lui rapportant suffisamment pour employer deux chauffeurs et une auxiliaire de vie. Depuis qu'il a révélé son identité, l'histoire de Gorbounov stupéfie la Russie. "Cet homme est un putain de héros", a déclaré sur Twitter le commentateur politique Andrew Ryvkin, tandis que l'écrivain et homme politique Denis Bilounov voit déjà en lui l'"homme de l'année 2019".