Russie : une centrale nucléaire flottante effraie les écologistes

Une centrale nucléaire flottante russe a pris la mer. Elle alimentera en électricité des villes portuaires et des plateformes pétrolières. Est-elle dangereuse ? Les écologistes de Greenpeace parlent de "Titanic nucléaire" ou de "Tchernobyl flottant".

Voir la vidéo
FRANCE 2

La première centrale flottante au monde est le nouveau fleuron du nucléaire russe. Elle a quitté Saint-Pétersbourg pour Mourmansk où elle sera chargée en uranium. Ensuite, sa destination finale sera Pevek, en Sibérie. Vingt fois moins puissante qu'une centrale terrestre, cette centrale nucléaire inquiète pourtant déjà. Sera-t-elle capable de résister aux tempêtes ? À des collisions ?

Le "Tchernobyl flottant"

S'il n'y a aucun risque selon les officiels Russes, comment en être sûr ? Le passif russe est lourd, avec Tchernobyl il y a 32 ans et l'explosion du sous-marin Koursk en 2000. D'ailleurs, les écologistes ont déjà baptisé cette centrale le "Tchernobyl flottant". Pour Moscou, cette centrale flottante est un atout stratégique. Elle alimentera en énergie les 200 000 habitants de Pevek et des plateformes pétrolières.

Le JT
Les autres sujets du JT
centrale nucleaire flottante 
centrale nucleaire flottante  (FRANCE 2)