Russie : un lac aux allures de plage paradisiaque s'avère être une décharge industrielle

En Russie, un lac turquoise paradisiaque sert de décor paradisiaque aux photographes. Mais cette étendue d'eau est en réalité la décharge d'une centrale thermique.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une eau turquoise qui ressemble à celle des Maldives. Aux abords de ce lac russe, des séances photo s'improvisent tous les jours. Mais ce décor paradisiaque est en réalité une décharge industrielle utilisée par la centrale thermique de Novossibirsk, en Sibérie.

Des métaux lourds dangereux pour la santé

"J'ai découvert ce lac grâce à des amis, beaucoup d'images ont commencé à apparaître partout, avec ces eaux bleues. J'ai commencé à chercher des informations, j'ai découvert que c'était une décharge industrielle. Il s'avère que c'est un liquide toxique et peut-être même que nous risquons d'être empoisonnées par l'air aussi", indique la photographe Alyona. Ce lac artificiel contient des métaux lourds et des sels corrosifs dangereux pour la santé. Face à la polémique et à l'affluence, le directeur de la centrale a interdit l'accès au public vendredi 12 juillet.

Un lac artificiel en Sibérie (Russie), le 11 juillet 2019.
Un lac artificiel en Sibérie (Russie), le 11 juillet 2019. (ROSTISLAV NETISOV / AFP)