Russie-Ukraine : une détente amorcée

Samedi 7 septembre, la Russie et l'Ukraine ont procédé à l'échange de 70 prisonniers politiques. Un signe de réchauffement entre les deux pays qui marque également un tournant politique.

Gérard Vespierre, président de Strategic conseils, revient en plateau sur l'échange de prisonniers qui a eu lieu entre l'Ukraine et la Russie, samedi 7 septembre. "C'est une formidable étape franchie en faveur de la détente entre l'Ukraine et la Russie et dans l'ensemble de la zone européenne, grâce à un alignement des planètes. La première planète s'appelle Monsieur Zelensky, président élu, qui dans sa campagne a souhaité un nouveau rapport avec son voisin russe et mener des opérations qui allaient dans ce sens", explique le spécialiste.

La Russie doit se tourner vers l'ouest

"La deuxième, c'est l'entrevue de Brégançon [avec Emmanuel Macron, lors de laquelle a été abordée la question des relations de la Russie avec l’Ukraine, ndlr]. Il y a eu des échanges avec Vladimir Poutine pour que les choses s'arrangent entre les deux pays. Troisièmement, cette situation nouvelle avec les arrestations de marins dans le détroit de Kertch (Mer Noire), qui ont été une monnaie d'échange en vue de cette libération", explique Gérard Vespierre. Comment expliquer cet échange ? "Il y a une volonté ukrainienne de montrer une nouvelle étape, et la Russie doit montrer aussi de nouveaux rapports avec l'Europe de l'ouest pour son économie qui va mal…"

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s\'exprime devant la presse après avoir voté pour les élections législatives, le 21 juillet 2019 à Kiev.
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'exprime devant la presse après avoir voté pour les élections législatives, le 21 juillet 2019 à Kiev. (VLADIMIR SHTANKO / ANADOLU AGENCY / AFP)