Quid de l'avenir des Mistral ?

D'ici à 48 heures, la Russie peut demander le remboursement des 890 millions d'euros déjà versés à la France pour les Mistral, ces navires de guerre qui n'ont toujours pas été livrés.

FRANCE 2

La Russie peut exiger d'ici à 48 heures le remboursement des 890 millions d'euros déjà versés pour les navires Mistral qui n'ont toujours pas été livrés au pays. "Pour le reste, cela doit être discuté au plus haut niveau, entre les présidents des deux pays, Vladimir Poutine et François Hollande. Potentiellement, la Russie peut demander un dédommagement et la prise en charge des sommes qu'elle a avancées", rapporte Alban Mikoczy, journaliste de France 2 en direct de Moscou.

Les Mistral vendus à la Chine ?

"Un vice-ministre de la Défense avait parlé de 5 milliards d'euros, une somme gigantesque à payer par l'État français. Il semblerait, après les premières discussions entre les deux présidents, que l'on soit revenu à des sommes beaucoup plus raisonnables", poursuit le journaliste. La Russie pourrait également empêcher que les navires soient vendus à un autre pays. "Elle est copartenaire et a construit la poupe des bateaux. On parle de la Chine comme destinataire final, mais ce n'est pour l'instant qu'une rumeur", conclut Alban Mikoczy.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"Sebastopol\", un des deux porte-hélicoptères Mistral destinés à la Russie, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2014.
Le "Sebastopol", un des deux porte-hélicoptères Mistral destinés à la Russie, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2014. (GEORGES GOBET / AFP)