Mistral : les détails de l'accord entre la France et la Russie

La France ne livrera pas les deux porte-hélicoptères à la Russie. Une équipe de France 2 revient sur les détails de l'accord conclu mercredi.

FRANCE 2

L'information a été officialisée hier, mercredi 5 août : après huit mois de négociations, un accord a été trouvé entre la France et la Russie concernant les Mistral. Les deux porte-hélicoptères ne seront pas livrés à Moscou. François Hollande s'est exprimé : "C'est un bon accord qui a été trouvé", estime le chef de l’État.

La France a dû rembourser un acompte de 784 millions d'euros ainsi que des frais supplémentaires engagés sur les deux navires (construction des poupes, formations de 400 marins...). Au totale, la facture se chiffre à plus de 1,1 milliard d'euros. Le gouvernement français annonce avoir déjà réglé la Russie.

Pas de pénalités ni de poursuites

En contrepartie, la nation russe s'est engagée à ne pas demander de pénalités financières et à ne pas engager de poursuites judiciaires. A Saint-Nazaire, où ont été construits les Mistral, on s'inquiète de la réputation de la France. L'accord sera présenté aux députés et aux sénateurs d'ici fin septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"Sebastopol\", un des deux porte-hélicoptères Mistral destinés à la Russie, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2014.
Le "Sebastopol", un des deux porte-hélicoptères Mistral destinés à la Russie, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2014. (GEORGES GOBET / AFP)