Les premiers bombardiers russes ont fait leur retour de Syrie

Une mise en scène avait été savamment orchestrée. Lundi, Vladimir Poutine avait pris tout le monde de court en annonçant le retrait de l'essentiel de ses forces.

France 2

Cinq mois et demi après leur départ pour la Syrie, les bombardiers russes ont fait leur retour.  Sur la base militaire de Boutourlinovka, au sud du pays, les équipages sont accueillis en héros. Les images ont fait l'ouverture de toutes les chaînes de télévision russes. "Mission accomplie", disait Vladimir Poutine, lundi 14 mars au Kremlin. "Avec le soutien de l'aviation russe, l'armée syrienne et les forces patriotiques de Syrie sont parvenues à renverser de façon décisive la situation en matière de lutte contre le terrorisme international", assurait-il.

Une réduction des effectifs et des moyens engagés

En réalité, le retrait annoncé n'est pour l'instant qu'une réduction des effectifs et des moyens engagés. Ce 15 mars, d'autres avions pilonnaient encore des positions de l'État islamique aux abords de la ville de Palmyre.

Le JT
Les autres sujets du JT