Champagne : est-ce la fin du bras de fer entre la France et la Russie ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Champagne : est-ce la fin du bras de fer entre la France et la Russie ?
Article rédigé par
P-L.Monnier, L.Lacroix, M.Lescanne, I.Griffond, P.Achere, A.Bouville, M.Marini - France 2
France Télévisions


Alors que la Russie avait décidé de garder l'appellation "champagne" pour ses productions de vins pétillants, la France avait stoppé ses exportations de champagne. Pour des raisons économiques, elles reprendront mercredi 15 septembre.

Dans la guerre du champagne, la Russie s'oppose à la France. Mercredi 15 septembre, les producteurs champenois vont reprendre leurs exportations. Mais le célèbre vin pétillant français va être dépossédé de son nom en Russie. Après deux mois d'embargo et de protestation, Xavier Millard, le président d'une coopérative située à Mailly-Champagne (Marne) se dit soulagé : "C'est un marché qui est relativement important parce que ça représente un petit pourcentage de nos ventes (...) en revanche, c'est un marché sur lequel on vend de belles cuvées".

Une décision inadmissible pour la France

Le bras de fer est commercial, mais surtout sémantique. Depuis juillet, le pétillant russe, bénéficie de l'appellation "champagne, alors que le français est qualifié de banal "vin mousseux". C'est une décision inadmissible pour la France et la Champagne, qui finissent pourtant par plier. Dans un supermarché de Moscou, pétillant ou champagne, les acheteurs disent faire la différence.

Parmi nos sources :

Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC)

Liste non exhaustive

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Russie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.