Russie : les partisans d'Alexeï Navalny arrêtés en nombre

En Russie, des dizaines de milliers de personnes ont défié samedi 23 janvier l’interdiction de se rassembler pour soutenir l’opposant Alexeï Navalny. Les forces de l’ordre ont arrêté quelque 2 000 protestataires. 

FRANCEINFO

Des arrestations, parfois musclées, il y en a eu par centaines, samedi 23 janvier à Moscou, Saint-Pétersbourg et d’autres villes de Russie, où les soutiens de l’opposant à Vladimir Poutine Alexeï Navalny manifestaient pour obtenir sa libération. Après plusieurs heures, les forces de l’ordre ont chargé les manifestants. La police de Moscou avait prévenu : ces rassemblements non autorisés seraient réprimés et elle a tenu parole. "Ils te tabassent le front avec une matraque", décrit un manifestant, un bandage autour du crâne et le visage en sang 

Nouvelles manifestations prévues

Malgré les risques et les appels de la police à rentrer chez eux, plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées sur la place Pouchkine notamment, au centre de Moscou. "Le leader de l’opposition, Alexeï Navalny, a été illégalement arrêté. On veut sa libération", explique une femme elle aussi présente dans la rue. Tous ont été galvanisés par Alexeï Navalny lui-même depuis sa prison. Ses partisans ne renoncent pas et appellent à manifester la semaine prochaine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier russe frappe un manifestant, le 23 janvier 2021 à Vladivostok (Russie).
Un policier russe frappe un manifestant, le 23 janvier 2021 à Vladivostok (Russie). (PAVEL KOROLYOV / AFP)