Cet article date de plus d'un an.

Alexeï Navalny : "Il n’est pas sûr du tout" que son appel à manifester "puisse provoquer des manifestation importantes"

L'opposant politique a appelé les Russes à descendre "dans la rue" contre le pouvoir, alors que la justice a ordonné lundi son maintien en détention.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le leader de l'opposition Alexeï Navalny est escorté hors d'un poste de police à Khimki, à l'extérieur de Moscou (Russie), le 18 janvier 2021. (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

La justice russe a ordonné le maintien en détention d'Alexeï Navalny pour 30 jours. L'opposant politique a appelé les Russes à descendre "dans la rue" contre le pouvoir, après cette décision de la justice. Galia Ackerman, historienne, spécialiste de la Russie, estime lundi 18 janvier sur franceinfo qu'il n’est "pas sûr du tout" que l'appel à manifester d'Alexeï Nalavny "puisse provoquer des manifestations importantes", ajoutant qu'une libération de l’opposant russe par Vladimir Poutine relèverait du "miracle". Alexeï Navalny a été arrêté dimanche dès son arrivée à Moscou en provenance d'Allemagne, pour avoir enfreint les conditions de sa condamnation à de la prison avec sursis.

franceinfo : Est-ce que cet appel à manifester d'Alexeï Navalny a des chances d'être entendu en Russie dans le contexte que l'on connaît aujourd'hui ?

Galia Ackerman : J'aimerais bien que ce soit le cas, mais je ne suis pas sûre du tout que ça puisse provoquer des manifestations importantes. D'une part, c'est l'hiver en Russie. Il fait très froid et donc l'hiver, quand il fait -15, -20, et même beaucoup plus que ça dans certains endroits, ce n'est pas propice aux manifestations. Ensuite, en 2020, après les amendements constitutionnels, la Douma – la chambre basse de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie – a adopté toute une série de lois extrêmement restrictives.

"Aujourd'hui, toute manifestation non-autorisée et même des manifestations en solo, juste le fait de se mettre avec une pancarte demandant quelque chose peut conduire à une arrestation, voire à une condamnation à de lourdes amendes, parfois même la prison."

Galia Ackerman, historienne, spécialiste de la Russie

à franceinfo

Donc les gens souvent, ont peur. Ça se comprend parce qu'il y a une multitude d'exemples de gens qui ont été condamnés à des peines lourdes pour le non-respect de cette législation extrêmement répressive concernant toutes sortes de manifestations non autorisées.

L'ONU, l'Union européenne, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni ou encore la future administration de Joe Biden, ont appelé aujourd'hui à sa libération, ce n'est pas le genre de Vladimir Poutine de céder à la pression internationale ?

Vous savez, il se peut que Vladimir Poutine, pour une raison X, par exemple pour établir de bonnes relations avec l'administration Biden, fasse un geste comme il a fait il y a quelques années lorsqu'il a libéré Mikhail Khodorkovsky alors qu'un troisième procès contre lui se préparait. Je crois que Navalny a choisi sa date de retour en Russie un peu en fonction de ce calendrier américain parce que Biden a deux alternatives : améliorer les relations avec la Russie, ou les rendre encore plus mauvaises. Il est certain que cette arrestation de Navalny ne joue pas en faveur d'un dégel, donc peut-être qu'il y aura un miracle et Poutine le libérera. Hier, on a demandé à Dmitri Peskov, le porte-parole de Poutine, une réaction au sujet de l'arrestation de Navalny à l'aéroport, il a fait comme s'il n'était pas au courant en répondant : "Mais quelle arrestation ? Il a été arrêté en Allemagne ?"

Pourquoi Alexeï Navalny est-il retourné en Russie se jeter "dans la gueule du loup" ?

C'est très difficile à dire parce que les services allemands mais aussi plusieurs de ses amis lui disaient qu'il ne fallait pas qu'il rentre, mais c'est quelqu'un d'intrépide et il pense que s'il ne rentrait pas, cela aurait pu mettre fin à sa carrière politique mais aussi mettre davantage encore son entourage en danger.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alexeï Navalny

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.