Alexeï Navalny "a droit au dialogue, il a droit à l'expression de ses idées", affirme Jordan Bardella

Publié
Article rédigé par
Radio France

Après cinq mois de convalescence en Allemagne à la suite de sa grave maladie contractée alors qu'il se trouvait en Sibérie à la fin août, Alexeï Navalny est revenu en Russie, avant d'être arrêté.

"Monsieur Navalny a droit au dialogue, il a droit à l'expression de ses idées", a déclaré jeudi 28 janvier sur France Inter Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement National et député européen. Après une convalescence de cinq mois en Allemagne, Alexeï Navalny est rentré le 17 janvier en Russie où il a été immédiatement arrêté dans le cadre d'une des multiples procédures judiciaires le visant.

Interrogé sur l'opposant russe et sur la répression des manifestations qui visaient à le soutenir, Jordan Bardella répond qu'il "revendique le droit, de Paris à Moscou, de pouvoir manifester de manière pacifique, de pouvoir défendre ses idées (…) Je défends la possibilité de pouvoir tout dire, quel que soit le pays, quel que soit le système politique". "La manière dont a été réprimée cette manifestation peut choquer", concède l'eurodéputé.

Pour autant, appelle-t-il à la libération d'Alexeï Navalny comme le font les pays du G7 ? "Il y a une procédure en cours, une enquête engagée contre lui par la justice russe donc je ne me mets pas à la place de la justice russe", répond Jordan Bardella.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.