Russie: un nouvel attentat-suicide fait au moins 14 morts à Volgograd

Au lendemain de l'attentat-suicide qui a coûté la vie à 16 personnes dans la gare de Volgograd, une explosion a ravagé un trolleybus de la ville ce lundi matin. Un premier bilan évoque 14 victimes. D'après les enquêteurs, ce nouvel attentat commis par un kamikaze est lié à celui de dimanche. Vladimir Poutine annonce un renforcement de la sécurité dans toute la Russie.

(Reuters)

Le trolleybus n'est plus qu'une carcasse déformée sur une
route de la ville de Volgograd. D'après la chaîne de télévision RussiaToday,
"l'explosion a été très puissante, brisant les fenêtres des maisons
voisines
".

D'après les premiers éléments de l'enquête ouverte pour
"attentat terroriste et trafic d'armes ", cette nouvelle explosion a eu
lieu un peu avant 5h30, heure française (8h30, heure locale). Selon "des données préliminaires ", 14 personnes
seraient mortes dans le trolleybus ou à proximité et 26 autres ont été hospitalisées. Les enquêteurs affirment qu'il s'agit d'un kamikaze de sexe masculin.

Renforcement de la sécurité

La ville de Volgograd, située près du très instable Caucase russe,
a déjà été secouée hier dimanche par une explosion mortelle. D'après les autorités
russes, une kamikaze a fait sauter sa bombe dans l'entrée de la gare principale
de la ville
, faisant 16 victimes. Les enquêteurs estiment que ces deux attaques sont liées car elles présentent des éléments "identiques".

En réaction, et à six semaines de l'ouverture
des Jeux olympiques de Sotchi, le président russe Vladimir Poutine annonce un renforcement de la sécurité dans toute la russie. En juillet dernier, le chef de l'insurrection du Nord-Caucase avait appelé à déployer "la force maximale " pour empêcher la tenue des JO.