Transports : l'incertitude dans les gares françaises et anglaises

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Transports : l'incertitude dans les gares françaises et anglaises
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Lachaud, L.Bazizin, N.Coadou, M.de Chalvron, D.Schlienger, M.Dana, C.Madini, L.Pekez, B.Auzet, R. Laurentin - France 2
France Télévisions

Suite à la décision prise dimanche 20 décembre par le gouvernement français de suspendre ses liaisons avec la Grande-Bretagne, l'incertitude a envahi les gares des deux côtés de la Manche.

Les derniers Eurostar sont entrés en gare, à Paris, dimanche 20 décembre, avant que les liaisons entre la France et la Grande-Bretagne ne soient coupées. Suite à la décision prise par le gouvernement français, dimanche 20 décembre, l'incertitude a gagné les passagers et les gares des deux côtés de la Manche.

Les rails anglais désertés

"L'ambiance est particulière dans ce train, témoigne la journaliste Diane Schlienger, assise dans un Eurostar en direction de Paris. Beaucoup sont au téléphone avec leurs proches pour suivre les informations en temps réel. Même le contrôleur semble perdu, incapable de rassurer les passagers." En Angleterre, les rails sont désertés et les trains cloués en gare. Plusieurs ressortissants français, notamment des étudiants, se sont précipités sur les derniers billets à destination de la France. Près de 50 000 Français vivants en Grande-Bretagne ont prévu de rentrer dans l'Hexagone pour Noël, selon le gouvernement. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.