Royaume-Uni : une salle de spectacle de Bristol qui portait le nom d'un marchand d'esclaves renommée

Le Colston Hall est devenu le Bristol Beacon après une consultation publique.

A Bristol (Royaume-Uni), la salle de spectacle \"Colston Hall\" a été rebaptisée Bristol Beacon (\"le Phare de Bristol\") après une consultation publique.
A Bristol (Royaume-Uni), la salle de spectacle "Colston Hall" a été rebaptisée Bristol Beacon ("le Phare de Bristol") après une consultation publique. (GOOGLE STREET VIEW)

Une salle de spectacle réputée de Bristol qui portait le nom du marchand d'esclaves Edward Colston a été rebaptisée après des mois de controverses sur les liens de cette ville de l'ouest de l'Angleterre avec ce personnage. La salle de spectacle qui portait son nom, "Colston Hall", a été rebaptisée "Bristol Beacon" après une consultation publique, a annoncé Marvin Rees, le maire de la ville, mercredi 23 septembre. "Je salue ce nouveau nom", a déclaré l'élu, "qui permet [à cette salle] de devenir un lieu de classe mondiale dont tout Bristol peut être fier".

Une statue déboulonnée au mois de juin

La salle de spectacles avait été fondée 150 ans après la mort d'Edward Colston, sans lien direct avec le marchand d'esclaves. Certains groupes, dont Massive Attack, originaire de Bristol, ont refusé de s'y produire en raison de ce nom. D'autres institutions de Bristol, dont des écoles, revoient leurs liens avec Colston à la suite des manifestations liées au mouvement Black Lives Matter.

Edward Colston s'est enrichi dans le commerce des esclaves, avant d'utiliser sa fortune pour financer le développement de Bristol, ce qui lui a longtemps valu une réputation de philanthrope. Début juin, la statue d'Edward Colston, qui faisait controverse depuis des années, avait été déboulonnée puis jetée à l'eau, lors de manifestations du mouvement Black Lives Matter ayant suivi le décès fin mai de George Floyd aux Etats-Unis.