Royaume-Uni : enquête sur un empoisonnement

Les enquêteurs britanniques ont confirmé qu'une substance chimique avait été utilisée contre l'ex-agent russe attaqué dimanche dernier.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Sans relâche, des enquêteurs spécialisés en tenue de protection bactériochimique poursuivent leurs investigations à Salisbury, en Angleterre. C'est ici qu'il y a quelques jours le Russe Sergueï Skripal et sa fille ont été victimes d'une tentative d'assassinat selon la police britannique. Il est désormais sûr qu'une substance chimique a été utilisée. La victime est un ancien colonel des renseignements russes, arrêté en 2006 pour espionnage au profit des Britanniques, il sera condamné à 13 ans de prison en Russie. Mais en 2010, il fera partie d'un échange d'agents avec les Américains. Il vivait depuis en Grande-Bretagne.

La Russie soupçonnée

Des soupçons pèsent sur la Russie, car la substance utilisée est sophistiquée. En 2010, Vladimir Poutine avait tenu des propos très violents envers les "traitres". Il ironisait sur l'affaire il y a encore deux jours. Les deux victimes sont toujours dans un état critique. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers bloquent l\'accès au lieu où un ancien espion russe a été retrouvé inconscient, à Salisbury (Royaume-Uni), le 6 mars 2018.
Des policiers bloquent l'accès au lieu où un ancien espion russe a été retrouvé inconscient, à Salisbury (Royaume-Uni), le 6 mars 2018. (CHRIS J RATCLIFFE / AFP)