Royaume-Uni : deux grands-mères vandalisent un musée à Londres

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Deux femmes, âgées de 82 et 85 ans, ont brisé la vitre qui protégeait une œuvre de la British Library à Londres (Royaume-Uni). Leur revendication : la fin des énergies fossiles.
Royaume-Uni : deux grands-mères vandalisent un musée à Londres Deux femmes, âgées de 82 et 85 ans, ont brisé la vitre qui protégeait une œuvre de la British Library à Londres (Royaume-Uni). Leur revendication : la fin des énergies fossiles. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Bouleis, C. Madini
France Télévisions
France 2
Deux femmes, âgées de 82 et 85 ans, ont brisé la vitre qui protégeait une œuvre de la British Library à Londres (Royaume-Uni). Leur revendication : la fin des énergies fossiles.

Sous des airs de paisibles visiteuses aux cheveux blancs, deux octogénaires se sont attaquées à une vitrine, au marteau et au burin. Sous une vitre de la British Library, la Magna Carta, une charte du XIIIe siècle qui établit que le Roi n’est pas au-dessus des lois. Un message politique de la part des deux militantes écologistes. "Notre gouvernement enfreint ses propres lois contre le changement climatique", a notamment clamé l’une d’entre elles. Elles ont également brandi des banderoles.

Jugées le mois prochain 

À 82 et 85 ans, la prêtresse anglicane et la professeure de biologie à la retraite n’ont pas le profil habituel des activistes de Just Stop Oil, un groupe britannique connu pour ses actions souvent spectaculaires dans les musées, qui vise à demander l’arrêt de l’exploitation pétrolière et gazière. En mobilisant désormais des personnes âgées, l’organisation entend frapper les esprits. Les deux octogénaires sont poursuivies pour "dommages criminels" sur la vitrine et seront jugées le mois prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.