Procès Lionnet : les parents sont "soulagés du principe de culpabilité" mais "ne savent toujours pas comment leur fille est morte"

L'avocat de la jeune fille au pair tuée en septembre dernier à Londres a réagi, jeudi sur franceinfo, au verdict de la justice britannique qui a reconnu ses tortionnaires coupables de meurtre.

L\'avocat Frank Berton en 2015.
L'avocat Frank Berton en 2015. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Les parents de Sophie Lionnet "sont soulagés du principe de culpabilité", mais "il reste une interrogation importante, c'est qu'ils ne savent toujours pas comment est morte leur fille", a réagi Me Franck Berton, l'avocat de Patrick Lionnet et Catherine Devallonné, jeudi 24 mai sur franceinfo. Jeudi, la justice britannique a reconnu les Français Sabrina Kouider et Ouissem Medouni coupables du meurtre de la jeune fille au pair tuée en septembre 2017 à Londres. Leurs peines seront prononcées le 26 juin.

Les parents de la jeune fille "attendaient énormément de ce procès" mais les accusés, qui plaidaient non-coupable, "se renvoyaient la balle", poursuit 'avocat. "Ils ont laissé les parents dans l'absence totale de la vérité", regrette-t-il. Le procès, qui a duré près de deux mois, a été "très éprouvant" pour les parents de Sophie Lionnet, et les cinq jours de délibération ont été "très longs", confie encore  Franck Berton. Ses clients ont reçu "des coups jour après jour dans les dépositions de ceux qui sont aujourd'hui condamnés", raconte leur avocat.

"On sait qu'elle recevait beaucoup de coups"

L'enquête n'a pas permis de déterminer comment Sophie Lionnet est morte, car son corps "a été brûlé à près de 90%", rappelle l'avocat. "On peut penser à la lecture du dossier qu'elle était torturée jour après jour, puisqu'il y avait des séances qui ont été enregistrées, expliqué Franck Berton. Le couple menait des interrogatoires sur Sophie, en lui plongeant la tête dans la baignoire (...) On sait qu'elle recevait beaucoup de coups, qu'elle était aussi affamée."

Il y a beaucoup de pistes mais pas de certitudes, pas de réalité, pas de vérité qui ont été apportées par ce couple infernal qui a torturé cette gamine pendant de nombreuses semaines.Me Franck Bertonà franceinfo

Sabrina Kouider et Ouissem Medouni ont "même essayé de se débarrasser de son corps en la brûlant, en plein jour, en plein été, au vu et au su de tout le monde", assure-t-il encore.

Dépôt d'une plainte en France

Franck Berton précise que les parents de Sophie Lionnet ont déposé une plainte avec constitution de partie civile en France, "parce qu'il n'y a pas eu de qualité de victime des parents reconnue, en raison du système britannique". Il s'inquiète par ailleurs que Sabrina Kouider et Ouissem Medouni, qui sont Français, demandent "à venir purger leur peine en France et bénéficier de système d'exécution de peine qui semble beaucoup plus favorable".