Mort du prince Philip : deuil, funérailles, succession... Ce qui attend désormais la monarchie britannique

Le duc d'Edimbourg est mort vendredi 9 avril, à l'âge de 99 ans, au château de Windsor.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le prince Philip lors d'une visite officielle en Allemagne, le 24 juin 2015. (ANNEGRET HILSE / SVEN SIMON / AFP)

Il a vécu aux côtés de la reine Elizabeth II pendant 73 ans. Le prince Philip est mort à l'âge de 99 ans, vendredi 9 avril, a annoncé le Palais de Buckingham. Le 16 mars, le duc d'Edimbourg avait quitté le King Edward VII's Hospital, à Londres, où il avait été hospitalisé pendant un mois, après avoir subi "avec succès" une intervention pour un problème cardiaque préexistant.

Chaque disparition d'un membre de la famille royale britannique est encadrée par un protocole strict, répondant à un nom de code. Après la mort du prince Philip, le palais de Buckingham a déclenché l'opération préparée de longue date et baptisée "Forth Bridge", du nom d'un pont ferroviaire situé à Edimbourg. Celle-ci est toutefois bouleversée par la crise sanitaire. Voici ce que l'on sait, pour l'heure, des prochains jours qui attendent la monarchie britannique.

La reine en deuil

Un communiqué annonçant la mort du duc d'Edimbourg a été placardé sur les grilles de Buckingham, vendredi, à la mi-journée. Dans la foulée, les drapeaux britanniques ont été mis en berne au Palais.

De son côté, la reine Elizabeth II entame une période de deuil de huit jours, rapporte le Daily Mail*. Durant ce laps de temps, son activité sera réduite. Elle ne devrait par exemple pas promulguer de loi. Cette période pourra être suivie par 30 jours de deuil officiel royal, poursuit le média britannique.

Des funérailles à Windsor

La famille royale n'a pas encore dévoilé le déroulement des funérailles du prince Philip. "D'autres annonces seront faites le moment venu", a simplement déclaré le Palais.

Le College of Arms, organisation impliquée dans la mise en œuvre des protocoles royaux, a indiqué que le prince Philip n'aurait pas de funérailles d'Etat, et que son cercueil ne serait pas exposé au public.

Sa dépouille reposera au château de Windsor avant des funérailles à la chapelle St George, "conformément à la coutume et aux souhaits de Son Altesse Royale", indique l'institution. Le Palais de Buckingham a déclaré, vendredi, que la reine "examinait" les arrangements pour ses funérailles.

En ces temps de pandémie, le public est encouragé à ne pas se rendre près des résidences royales pour éviter les attroupements, mais plutôt à faire un don à une association. Un recueil de condoléances a aussi été mis en ligne.

L'ordre de succession reste inchangé

Le duc ne figurant pas dans l'ordre de succession, aucun changement institutionnel majeur n'est attendu après sa mort. Le fils du duc d'Edimbourg, le prince Charles, est le premier dans l'ordre de succession au trône, en cas de décès de la reine. Viennent ensuite le prince William, et ses enfants, George, Charlotte et Louis.

Par ailleurs, le prince s'était mis en retraite de ses engagements officiels dès 2017, à 95 ans. Depuis, il n'était réapparu en public qu'à de rares exceptions : pour les mariages de son petit-fils, le prince Harry, et de ses petites-filles, les princesses Eugenie et Beatrice.

*Les liens suivis d'un astérisque sont en anglais.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.