Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Elizabeth II : dans sa première allocution, le roi Charles III s'engage à défendre "les principes constitutionnels" toute sa vie

Publié Mis à jour
La première allocution du roi Charles III -
La première allocution du roi Charles III La première allocution du roi Charles III - ()
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Le nouveau roi Charles III s'est adressé pour la première fois au peuple britannique dans une allocution enregistrée et diffusée à la télévision vendredi. 

La première allocution du nouveau roi. Charles III s'est adressé aux Britanniques pour la première fois depuis la mort de la reine Elizabeth II, vendredi 9 septembre, rendant dans un premier temps hommage à sa mère défunte. "Ma mère adorée était une inspiration, un exemple pour moi et toute ma famille, a-t-il déclaré depuis Buckingham Palace, à Londres. 

>> Proclamation du nouveau roi Charles III : retrouvez les dernières informations dans notre direct

"Nous partageons avec vous, au Royaume-Uni, dans tous les pays du Commonwealth et à travers le monde, un grand sentiment de gratitude pour ses 70 ans de règne où elle a servi tant de gens", a-t-il ajouté. Le roi Charles III a ensuite promis de servir les Britanniques toute sa vie, reprenant l'engagement qu'avait pris Elizabeth II à son 21e anniversaire. "Je renouvelle devant vous cet engagement de service tout au long de la vie, a-t-il déclaré. Ma vie va bien sûr changer avec ces nouvelles responsabilités. Il ne sera plus possible pour moi de donner autant de temps pour mes œuvres de charité."

Le souverain a annoncé que son fils, William, devenait officiellement le nouveau prince de Galles. Il a également exprimé son "amour" pour Harry et Meghan "alors qu'ils construisent leur vie à l'étranger". Pour cette première allocution enregistrée, le roi Charles III s'est exprimé à côté d'un portrait de sa mère, posé sur le bureau. Il a conclu son discours dans l'émotion, une attitude rare pour un souverain britannique lors d'une prise de parole publique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.