Londres : un aéroport fermé après la découverte d'une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale

L'engin explosif a été mis à jour lors de travaux à proximité de la piste d'atterrissage.

Un avion sur la piste de l\'aéroport de Londres-City, non loin du quartier d\'affaires de Canary Wharf, le 27 octobre 2017.
Un avion sur la piste de l'aéroport de Londres-City, non loin du quartier d'affaires de Canary Wharf, le 27 octobre 2017. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

C'est un lointain souvenir du Blitz qui a frappé Londres. L'aéroport de Londres-City, dans la capitale britannique, a été fermé, dimanche 11 février, après la découverte d'une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale à proximité de la piste d'atterrissage. "Une zone d'exclusion a été instaurée par précaution" par la police et "en conséquence, l'aéroport Londres-City est fermé pour le moment", a fait savoir l'aéroport dans un communiqué. Tous les vols passant par Londres-City ont été annulés lundi.

Un petit aéroport près du quartier des affaires

L'engin a été retrouvé lors de travaux près d'un dock situé à proximité de l'unique piste d'atterrissage. La bombe a été découverte à 5 heures, heure locale, mais la zone d'exclusion n'a été mise en place qu'à 22 heures, dimanche soir, "pour pouvoir opérer sur l'engin en toute sécurité".

L'aéroport de Londres-City ne doit pas être confondu avec celui de Heathrow, par lequel passent l'essentiel des voyageurs qui se rendent dans la capitale britannique. Londres-City, situé dans l'est de la ville non loin du quartier des affaires, assure des vols courts-courriers. Les voyageurs sont invités à contacter leur compagnie aérienne et à éviter de se rendre à l'aéroport.