Londres : après l'incendie de la tour Grenfell, 4 000 habitants évacués

Dix jours après l'effroyable incendie de la tour Grenfell à Londres (Royaume-Uni), les autorités ont pris une mesure radicale : l'évacuation des immeubles jugés dangereux.

Voir la vidéo

Par petits groupes, ils rejoignent les centres d'hébergement d'urgence où ils vont passer une deuxième nuit. Au total, 4 000 habitants ont évacué leur logement par mesure de sécurité à Londres (Royaume-Uni), ce vendredi 23 juin. Ils ont été placés dans ce centre de loisirs ou dans des hôtels réquisitionnés par la ville. Pour la plupart d'entre eux, c'est l'incompréhension et la colère.

Des risques d'incendie

Certains retournent chercher des affaires, de quoi tenir quelques jours. D'autres n'ont pas pu se résoudre à quitter leur logement : ils sont plus de 80 à refuser de partir. Pourtant, ces cinq immeubles évacués en urgence présentent des risques d'incendie.

Leur façade est composée de plaques isolantes extrêmement inflammables, les mêmes que celles de la tour Grenfell qui s'est embrasée il y a dix jours, tuant au moins 79 personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
La tour Grenfell, dans le quartier de North Kensington, à Londres, photographiée dimanche 18 juin 2017. 
La tour Grenfell, dans le quartier de North Kensington, à Londres, photographiée dimanche 18 juin 2017.  (TOLGA AKMEN / AFP)