Cet article date de plus de quatre ans.

Explosion à Manchester : "terror", "murder", la presse anglaise à l'unisson

Après une explosion entendue vers 22h30 heure anglaise (23h30 en France) au Manchester Arena, le bilan provisoire fait état de 22 morts et d'environ 59 blessés. Les journaux britanniques reviennent largement sur les événements de la nuit dernière.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les spectateurs quittent la Manchester Arena, où se tenait un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, le 22 mai 2017 à Manchester (Royaume-Uni). (JONATHAN NICHOLSON / NURPHOTO / AFP)

Au moins 19 personnes ont été tuées et environ 50 blessées lundi 22 mai à Manchester, dans l'Ouest de l'Angleterre, après qu'une explosion a été entendue vers 22h30 heure anglaise (23h30 en France) au Manchester Arena, la salle de concert du centre-ville. L'explosion a été entendue "à la fin du concert de la chanteuse Ariana Grande", indique la police de Manchester. Les blessés ont été pris en charge dans six hôpitaux différents autour de la ville de Manchester. Les policiers et les secours sont toujours sur les lieux. L'événement est traité comme "un incident terroriste" par les autorités.

>> DIRECT. Suivez les développements de l'enquête et les réactions

Les journaux britanniques ont bouleversé leurs une, mardi 23 mai, et reviennent largement sur les événements de la nuit dernière.

Prudence des journaux anglais

Le journal local Manchester Evening News titre "Terror at the Arena" en lettre blanche, sur un fond très sombre. Une photo en gros plan montre une adolescente en débardeur noir, blessée au genou, évacuée par la police, hors de la salle de concert.

Un peu plus sobre, The Guardian bouleverse également sa une : "Meurtre à Manchester. Au moins 19 victimes dans l’attaque de l’Arena", lit-on, avec la photo d'un spectateur, lui aussi blessé aux jambes, sans pantalon, avec un pansement au genou. Il est évacué par d'autres spectateurs sur lesquels il s'appuie.

Le Scottish Daily Mail titre "Carnage au concert", avec la même photo que celle choisie par le Manchester Evening News, mais avec un cadre plus large. La même jeune fille en débardeur a l'air hagard, on voit qu'elle est blessée aux genoux, qu'elle a les pieds nus. Elle est accompagnée par les policiers anglais, reconnaissables à leur uniforme jaune fluo.

"Attaque suicide" pour le Daily Mirror

D'une manière générale, les journaux anglais se montrent plutôt prudents, évoquant tous le fait que les autorités traitent cet événement comme un attentat terroriste. Seul le Daily Mirror lâche l’expression, "Attaque suicide" dans sa une.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat à Manchester

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.