Attentat-suicide de Manchester : au moins 55 ans de prison pour le frère et complice du terroriste

L'accusé a été reconnu coupable des meurtres de 22 personnes lors de l'attentat revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bougies allumées en hommage aux victimes de l'attentat, lors du premier anniversaire de l'attaque meurtrière, le 22 mai 2018 à Manchester au Royaume-Uni. (ANDREW YATES / REUTERS)

La justice britannique a condamné, jeudi 20 août, à la prison à perpétuité, assortie d'un minimum de 55 ans, le frère de l'auteur de l'attentat-suicide de Manchester, qui l'avait aidé à préparer l'explosion ayant fait 22 morts en 2017 à la sortie d'un concert.

L'accusé ne risquait pas la perpétuité réelle car il était âgé de moins de 21 ans au moment de l'attentat, revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). L'attaque avait été perpétrée à l'extérieur de la salle où venait de se produire la star américaine de la pop Ariana Grande.

Vingt-deux personnes tuées et 237 blessées

Le 17 mars, Hashem Abedi avait été reconnu coupable des meurtres de 22 personnes lors de l'attentat, de tentative de meurtre et de complot en vue de mettre en danger la vie d'autrui. 

Le frère d'Hashem Abedi, Salman, avait fait exploser sa bombe le 22 mai 2017, à Manchester (nord de l'Angleterre) à la sortie d'une immense salle de concert pouvant accueillir jusqu'à 21 000 personnes. Parmi les vingt-deux personnes tuées figuraient des adolescents et un enfant, et 237 personnes avaient été blessées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.