Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat à Manchester : la ville anglaise encore sous le choc

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat à Manchester : la ville anglaise encore sous le choc
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Manchester (Angleterre), les cibles des terroristes ont été des petites filles et des adolescentes. Depuis mardi 23 mai, les hommages se succèdent dans le monde entier. Parmi les 59 blessés, une vingtaine est encore dans un état grave.

Heure après heure, les Britanniques découvrent les premiers visages des victimes de l'attaque. Deux jours après l'attentat, Manchester (Angleterre) se réveille avec la même douleur. Des dizaines d'Anglais viennent déposer des fleurs au cœur de la ville. "J'habite juste à côté de la Manchester Arena, j'ai entendu l'explosion. Tout le périmètre est encore bloqué par la police donc l'attentat est encore dans tous les esprits", livre un passant. La ville est encore paralysée et sous le choc. À côté de l'hôtel de ville des centaines de Britanniques sont rassemblés par solidarité aux victimes.

"We love Manchester"

Ils ont le visage grave. Et partout le même slogan : "We love Manchester". Un message pour faire bloc face à la menace terroriste. "Tout le monde restera soudé contre les terroristes, ces gens diaboliques, et je pense que c'est le seul moyen pour gagner. Le monde entier vaincra en restant uni", témoigne une Anglaise. L'unité comme rempart au terrorisme, alors que ce matin, mercredi 24 main, le niveau d'alerte attentat a été relevé au niveau maximal. Policiers et militaires seront déployés dans tous les lieux sensibles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat à Manchester

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.