Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Manchester : les derniers éléments

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat de Manchester : les derniers éléments
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le quartier est bouclé, l’atmosphère très pesante… Manchester est sous le choc après l’attentat-suicide de lundi 22 mai au soir. Correspondance avec Loïc de la Mornais, au Royaume-Uni.

La ville est actuellement en état de choc depuis que lundi 22 mai au soir, peu après 22h30, les spectateurs sont sortis, en panique, de l’Arena de Manchester. "Les spectateurs ont été apeurés par la très violente déflagration", rapporte Loïc de la Mornais, correspondant au Royaume-Uni. Le bilan est très lourd : 22 morts et 59 blessés. "Une ville en état de choc sur le symbole. Certains d’entre eux parlent d’un ‘Bataclan anglais’", explique le journaliste,  pour qui, "il n’y a pas de hiérarchie dans les bilans en Europe, mais en tout cas, pour faire la comparaison avec ce qu’il s’est passé à Paris durant les attentats du 13 novembre 2015, il y a cette même cible : la jeunesse".

Une détonation entendue ce matin

Ariana Grande est une artiste très populaire auprès des jeunes. De nombreux enfants comptent parmi les victimes. "C’est clairement cette jeunesse qui a été visée hier soir", poursuit Loïc de la Mornais. Une détonation a par ailleurs été entendue ce mardi matin. "La police vient d’évacuer un centre commercial. On ne sait pas encore s’il s’agit d’une fausse alerte, d’une interpellation, ou du désamorçage d’un engin explosif", rapporte le correspondant. En tout cas, l’enquête se poursuit. Un homme vient d’être arrêté, selon les dernières informations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat à Manchester

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.