Eurozapping : un troisième suspect dans l’affaire Skripal ; dernier combat pour les salariés d’Alitalia

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Eurozapping : un troisième suspect dans l’affaire Skripal ; dernier combat pour les salariés d’Alitalia
FRANCEINFO
Article rédigé par
G. Dehlinger, F. Pairaud - franceinfo
France Télévisions

Comme chaque soir, le 23h fait le tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du mardi 21 septembre.

En 2018, à Salisbury, dans le sud-ouest du pays, Sergueï Skripal, ancien agent double pour les services de renseignement britannique, était victime avec sa fille d'un empoisonnement. Londres a identifié un troisième suspect dans l’affaire, arrivé quelques jours avant les deux agents russes, déjà poursuivis. Moscou nie et riposte, affirmant que le gouvernement britannique utilise l’affaire Skripal pour "faire pression sur le pays" et "attise les sentiments anti-russes". L’ex-agent double et sa fille en ont réchappé et vivent toujours cachés.

Inquiétudes des salariés d’Alitalia

Dernier combat pour les salariés de la compagnie aérienne nationale italienne Alitalia, qui fermera définitivement le 15 octobre. Descendus dans la rue pour un dernier baroud d’honneur, ils exigent des garanties. Certains employés seront repris par une autre structure, mais à des conditions salariales inférieures. 7 500 autres resteraient sur le carreau.

En Suisse, des gagnants de la loterie romande n’ont jamais reçu leur argent. L’un d’entre eux, Diego, a cru avoir gagné près de 100 000 euros avec ce jeu en ligne, avant de recevoir un mail lui annonçant un bug technique. Comme lui, près de 300 joueurs ont été victimes de ce mirage. Certains avaient même acheté leurs billets pour Dubaï. La loterie s’est excusée, mais refuse pour le moment de les dédommager.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ex-espion russe empoisonné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.