Eurozapping : arrestation de suspects en Grande-Bretagne, le patron du Crédit suisse démissionne

Publié Mis à jour
Eurozapping : arrestation de suspects en Grande-Bretagne, le patron du Crédit suisse démissionne
FRANCEINFO
Article rédigé par
G. Dehlinger, D. Attal - franceinfo
France Télévisions

Comme chaque soir, le 23h fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du lundi 17 janvier.

En Grande-Bretagne, deux adolescents ont été arrêtés à Manchester après une prise d’otage qui s’est déroulée dans une synagogue au Texas (États-Unis). Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans cette attaque qui visait à libérer une scientifique d’Al-Qaïda, emprisonnée dans le pays. "La priorité maintenant, c’est que le FBI, la police de Manchester et les services de renseignement britanniques puissent découvrir s'il y a eu des complices", a précisé Frank Gardner, le correspondant sécurité de la BBC.

Une caution à 30 millions d’euros

En Ukraine, l’ancien président se retrouve devant la justice pour haute trahison. Petro Porochenko s’en est d’ailleurs pris au président actuel, Volodymyr Zelensky : "Au lieu de protéger le pays contre les agresseurs à nos frontières, ce pouvoir s’acharne contre l’opposition", a-t-il notamment déclaré. Il a dû débourser une caution de 30 millions d’euros pour éviter l’incarcération.

En Suisse, le patron du Crédit suisse a été contraint à démissionner après une polémique sur le non-respect des restrictions anti-Covid. Pendant la pandémie, il a violé sa quarantaine ou encore pris un jet privé à direction de Wimbledon. Des faits qui passent mal, huit mois seulement après sa prise de fonctions. Le Crédit suisse a également perdu 2% de sa valeur en bourse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.