EN IMAGES. "No. No. No. No. No. No. No. No." : quand la presse britannique ironise sur le chaos du Brexit

Après une nouvelle journée d'incertitude au Parlement britannique, la presse d'outre-Manche exprime sa lassitude avec humour.

La une du \"Guardian\", le 28 mars 2019.
La une du "Guardian", le 28 mars 2019. (THE GUARDIAN)

En plein chaos politique, les Britanniques ne perdent pas leur sens de l'humour. Les journaux du Royaume-Uni s'en sont donné à cœur joie pour résumer, jeudi 28 mars, les derniers développements du Brexit. Après avoir pris en main l'agenda parlementaire, les députés ont été incapables de s'entendre, mercredi, sur l'un des scénarios mis sur la table.

Une situation ubuesque finement résumée par The Guardian. "Le Parlement a eu enfin son mot à dire : Non. Non. Non. Non. Non. Non. Non. Non.", a titré le quotidien de centre-gauche.

La une du \"Guardian\", le 28 mars 2019.
La une du "Guardian", le 28 mars 2019. (THE GUARDIAN)

Les autres journaux ont préféré évoquer la proposition de la Première ministre, Theresa May, de démissionner si le Parlement accepte l'accord sur le Brexit négocié avec l'Union européenne. Un geste de la dernière chance pour sauver ce dernier. "May tombe sur son sabre", titre ainsi The Daily Telegraph.

La une du \"Daily Telegraph\", le 28 mars 2019.
La une du "Daily Telegraph", le 28 mars 2019. (THE DAILY TELEGRAPH)

"Je pars, maintenant soutenez mon accord", titre The Sun.

La une du \"Sun\", le 28 mars 2019.
La une du "Sun", le 28 mars 2019. (THE SUN)

"Vote le Brexit et je m'en vais", ironise Metro, en jouant sur les mots Brexit et Exit.

La une de \"Metro\", le 28 mars 2019.
La une de "Metro", le 28 mars 2019. (METRO)

Le Daily Mirror fait, lui, sa une sur "la fin de May".

La une du \"Daily Mirror\", le 28 mars 2019.
La une du "Daily Mirror", le 28 mars 2019. (DAILY MIRROR)